Relaxation : les huiles essentielles

Massage et RELAXATION : LES HUILES ESSENTIELLES

Relaxation : les huiles essentielles

Vous avez envie d’explorer de nouvelles pistes pour vous détendre, vous relaxer, prendre soin de vous ? Notre experte en aromathérapie vous propose aujourd’hui de découvrir les vertus des huiles essentielles pour votre relaxation et votre bien-être.

Attention, la consommation d’huiles essentielles doit absolument être encadrée par votre pharmacien ou votre médecin auquel il vous faut demander conseil. Les huiles essentielles sont particulièrement puissantes, soyez prudents !

Notre article est purement rédigé dans un but de divertissement et nous l’espérons, vous donnera certainement envie d’en savoir plus sur les vertus des huiles essentielles.

Huiles essentielles et relaxation : mode d’emploi

Les huiles essentielles sont nettoyantes et ré-équilibrantes du système nerveux, endocrinien et lymphatique.
On les obtient par la distillation à la vapeur d’eau des plantes, ou  à froid pour les huiles essentielles d’agrumes.

Vous pouvez pratiquer « l’aromathérapie familiale » au quotidien, en utilisant des huiles essentielles courantes pour venir à bout de petits maux gênants, améliorer son confort (problèmes de peau, gestion du stress, favoriser la digestion, l’élimination des rétentions d’eau et des amas graisseux par exemple ), mais il est judicieux de ne pas jouer aux apprentis-sorciers si l’on ne maîtrise pas un minimum les différents usages des huiles essentielles, les précautions à prendre et les règles de dilution.

Pour une utilisation ponctuelle, connaître les quelques principes de base vous permettront d’utiliser les huiles essentielles en toute sécurité. Cependant, rapprochez-vous d’un professionnel qui ciblera mieux vos besoins car. En effet, les huiles essentielles ont toutes plusieurs propriétés thérapeutiques ! .

Quelques précautions à prendre

  • Les huiles essentielles étant très volatiles, il est important de bien revisser les bouchons des flacons, et de les ranger debout car les principes actifs en forte concentration risqueraient de ronger le bouchon.
  • Les huiles essentielles sont hautement concentrées, il ne faut donc surtout pas les utiliser pures sur la peau, ni les mettre en contact avec les muqueuses.
  • Seule l’huile essentielle de lavande (ou de lavandin) peut être utilisée pure en application cutanée, à raison de quelques gouttes dans certains cas.
  • Les huiles essentielles d’agrumes (citron jaune ou vert, orange, mandarine, pamplemousse ) sont photo-sensibilisantes, c’est-à dire qu’elles peuvent provoquer chez certains sujets des taches s’ils s’exposent au soleil dans les 4 heures qui suivent leur application.
  • Les huiles essentielles ne se dispersent pas dans l’eau : pour les diluer, il faut utiliser un support huileux (huile végétale ou beurre de karité par exemple ), une base lavante neutre (pour la réalisation d’un shampoing ou d’un gel douche ), ou encore de l’alcool (vinaigre de cidre ou un peu de vodka).
  • Afin de préserver la qualité des huiles essentielles et leur conservation dans des conditions optimales, il est important qu’elles soient stockées à l’abri de la lumière et de la chaleur, et de les utiliser après ouverture dans un délai d’environ 6 mois.
  • Non entamées, elles se conservent environ 2 ans après distillation (se référer à la « D L U » (date limite d’utilisation ) qui doit être indiquée par le producteur sur le flacon.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

On peut utiliser les huiles essentielles de 3 manières :

  1. En diffusion : nos papilles olfactives étant d’excellents capteurs des principes actifs, elles ont des effets psychotropes et améliorent la gestion du stress, favorisent le sommeil, la détente et la confiance en soi. Elles agissent aussi sur les voies respiratoires en les décongestionnant, assainissent l’air par leur pouvoir bactéricide. Pour cela, on les utilise à raison d’une dizaine de gouttes dans un diffuseur ou un brumisateur.
  2. En applications cutanées. On peut les faire intervenir dans la confection d’huiles de massages aux vertus thérapeutiques, diluées à 10% dans une huile végétale, un lait ou une crème neutre pour un massage du corps, et de 3 à 5% lorsque l’huile ou la crème est destinée à un massage du visage. Elles peuvent aussi être incorporées à une base lavante neutre pour confectionner un savon liquide ou un shampoing, ou à une base aqueuse pour réaliser une lotion. Dans ce cas, il ne faut pas oublier d’ajouter à la base aqueuse un support pour les disperser (par exemple un peu de vodka ou de vinaigre de cidre ). Pour la réalisation d’un produit cosmétique naturel, à autre usage que le massage, on applique une dilution des huiles essentielles à 3%. Pour se repérer plus facilement dans les dosages : un millilitre d’huile essentielle équivaut à environ 40 gouttes.
  3. Par voies orales. Les huiles essentielles peuvent être ingérées mais il ne faut jamais les absorber pures. Elles doivent être mélangées à du miel, à de l’huile d’olive, à un jus de citron, ou posées sur un morceau de sucre ou de mie de pain. On compte 2 gouttes d’huile essentielle, par cuillère à café de miel ou d’huile, pour un morceau de sucre ou de mie de pain.
Contre-indications
  1. Les huiles essentielles ne doivent pas être absorbées, ni utilisées par voies cutanées par les enfants de moins de 6 ans ni par les femmes enceintes ou allaitantes, à l’exception de celles de lavande ou de lavandin qu’il est possible d’appliquer en respectant les principes de dilution, même sur les nourrissons.
  2. L’huile essentielle de romarin est contre-indiquée aux sujets épileptiques.
  3. Les personnes âgées, les enfants, les femmes enceintes ou les sujets fragiles de l’estomac préféreront en absorption hydrothérapie, version douce de l’aromathérapie dont il sera question dans un prochain article !

Christelle, experte aromathérapie pour le Spa Dans le Noir

Author Info

Le SPA dans Le Noir