HAMMAM, cette bulle réconfortante

hammam paris

HAMMAM, cette bulle réconfortante

Un luxe superflu ?

L’Histoire du hammam est loin d’être lisse. Lorsque cette pratique se développe dans les pays musulmans, son institutionnalisation dans la société est le sujet de bien des controverses. Les rabbins quant à eux n’ont jamais cessé à toutes les époques de louer ses bienfaits. Pour certains rabbins, le bain publique est même un devoir et une ville dépourvue de hammam serait incomplète !

Au 8ème siècle, l’un des reproches fait au hammam est d’être un luxe superflu… Le destin du hammam évolue en fonction du rapport aux hommes à la religion.
L’idée de thérapie par ce bain qu’est le hammam n’a jamais été sujette à controverse et a rapidement été acceptée par les califes et les autorités religieuses. C’est l’idée de plaisir des sens et tout ce qui rend le hammam agréable qui a été au cœur des polémiques.
La fréquentation du hammam a d’abord été réservée aux hommes puis les femmes y ont eu accès peu à peu. Les autorités religieuses ont commencé par autoriser l’accès au hammam pour les femmes pour raisons sanitaires, notamment des questions d’hygiène.

Le port du pagne a été rendu obligatoire dans les hammams, ce qui a participé à son acceptation par le clergé musulman au Maghreb.

Le hammam a ensuite été vécu et craint comme un instrument de la liberté des femmes, qui se retrouvant exclusivement entre elles n’étaient plus sous le joug du chef de famille et avait tout le loisir de s’échapper du contrôle masculin et des règles imposées. Le hammam est craint par les hommes et les religieux musulmans car il pourrait bien devenir un lieu de réunion, de pensée, d’échanges sociaux… ce qu’il finira par devenir malgré les tentatives infortunes de régulation.

Le hammam est unisexe dans la tradition musulmane, garde-fou d’une certaine pudeur.

Décence, propreté et hygiène sont les conditions de la pérennité du hammam. Ces conditions ont traversé les siècles et sont toujours observées dans les spas de luxe partout dans le monde !

Author Info

Le SPA dans Le Noir